bar

Journal de bord de Jondo Kobran (part I)

Journal de bord – Sidewinder “Fierce Eagle”
3300.12.23 – Protiti

Test test test zazazazazaza lilililili azearzfqsdsdfsdfsdff.
OK le journal de bord fonctionne. Et c’est peut être la seule chose qui fonctionne dans ce rafiot. Fierce Eagle, mon ***. Cet amas de détritus tient uniquement par la couche de crasse qui recouvre toutes les parois, ça me débecte. Le précédent propriétaire était un porc. Mais bon, j’en ai eu pour mon argent, c’est à dire pas grande chose. J’ai revendu les armes de peur qu’elles m’explosent dans la gueule et j’ai remplacé un drive pour foutre le camp de LHS 320, 330 … je ne sais même plus où j’ai acheté cette merde. Je m’en fous. J’ai rempacé le FSD par un classe C. J’ai erré autour d’Eravate un moment pour quelques courses ridicules avant de me poser sur Protiti. Ma famille doit s’inquiéter, il faut vite que je retourne dans l’Empire. Vivant si possible, ce qui me semble déjà toute une aventure dans ce cercueil volant.

Journal de bord – Sidewinder “Fierce Eagle”
3300.12.28 – Synteini

Il était temps de quitter la zone d’Eravate. Ça commençait à sentir mauvais. On embauche de la brute, on échange des armes. Ça sent la révolution. On est mieux dans l’Empire. J’ai pu admirer le Majestic de la sénatrice Torval qui fait la une des journaux en ce moment. En fait, je suis littéralement rentré dedans, et pas par le sas. Je pense qu’ils m’ont pris pour un débile profond et m’ont laissé repartir. Je leur ai dit que je m’appelais Sartax. Autant ne pas gâcher une éventuelle carière dans la flotte impériale …

Journal de bord – Hauler “Chasduku”
3300.12.31 – Samen

test test test zazazazaz popopopopopo qsfdfqsdfqdvqdqff…

Ceci est la première entrée dans le journal de bord du très honorable Chasduku, transporteur de commerce de biens légaux et plus si affinités (si le taux de conversion de l’affinité en crédits est avantageux).

Tout d’abord un petit mot pour le Fierce Eagle. Il s’est malheureusement encastré dans un palmier de Fawaol. J’ai voulu me gratter le dos et je n’avais pas vu que les thursters étaient à plein régime (HRP : tout est véridique). Après quelques soleils, voltes et tonneaux, je ne savais plus où j’étais, j’étais dans l’interface de communication et je n’ai pas pu remettre les gaz à neutre. Bref, il ne reste rien du Fierce Eagle à part l’humiliation et la honte. Je n’ai malheureusement pas pu balancer le nom de Sartax car j’étais déjà enregistré dans le station de Gottlob Coliseum. Je me suis acquitté de l’amende et j’ai dû faire le deuil de la cargaison. J’ai tout de même pu acquérir un Hauler flambant neuf nommé … Audacious…

Mmmh. Tout d’abord, un petit mot pour l’Audacious… Il s’est malheureusement fait détruire par les défenses internes de la station de Gootlob Coliseum après s’être coincé dans le sas à oxygène de la station alors que je tentais une toute première sortie de rodage avec un cargaison de très haute valeur. Je pense qu’il faut que je mette la pédale douce sur les thrusters tant que j’ai cette main gauche cassée (HRP : je joue au clavier en attendant un pad ou un hotas). Surtout que le Hauler a légèrement plus d’inertie que le Sidy, et que les autorités de Gottlob Coliseum commencent à stresser un peu dès que je décolle. Je sens bien que les autorisations de docke/dédocke prennent un peu plus de temps qu’auparavant…

Bref, me revoilà ruiné après l’achat et l’équipement du Chasduku. On va essayer de se refaire dans la région mais je vais éviter Fawaol un petit moment (HRP : la station est superbe mais consomme énormément de ressources graphiques => ça rame chez moi => à la moindre erreur de pilotage, ça sent le grillé.)

Journal de bord – Hauler “Chasduku”
3301.01.03 – Achenar – Dawes Hub

Quelques belles opérations à signaler en machineries agricoles, viande et armements, dont des missions d’approvisionnement pour la Flotte Impériale. J’ai tenté les narcotiques mais la vision de carcasses de vaisseaux flottant dans la station m’a vite convaincu d’attendre d’avoir suffisamment de crédits pour me permettre ce genre de mésaventures. Ce qui n’est actuellement pas le cas.
Après la transmission d’un message stratégique dans un système impérial (ou qui va le devenir bientôt :)), j’ai été adoubé Maitre de l’Empire. J’ai obtenu le permis d’accès du système Achenar dans lequel j’ai été convoqué immédiatement.
Autre bonne nouvelle, ma main est guérie (HRP : manette XBOX, merci papa Noël) mais il faut que je me réhabitue doucement avant de faire ma rééducation : reprendre le combat.
En attendant, à moi les maisons de plaisir de la station !!!

Journal de bord – Hauler “Santa Maria de la Pinta Nina de la Vega”
3301.01.05 – Coquim (Hirayama Installation)

Test test test un deux un deux poil de mes cou***** de mer** poil poil mer**

Comment le dire simplement … Le jour où je me retrouve avec quelques calibres entre les doigts, je vais les enfoncer suffisamment profond dans le cul de cet ***** de pirate avant de lui envoyer ses organes en orbite. Et ce n’est pas une contrepèterie. Il m’a intercepté plutôt facilement, je n’ai même pas le temps de jurer que mon vaisseau flottait déjà autour de moi. J’ai l’impression de changer de vaisseau plus souvent que de caleçon.

J’ai quitté Achenar car le message crypté que je devais recevoir n’est pas arrivé. Et à force d’écumer tout ce que la station de Dawes Hub pouvait proposer comme maisons de plaisirs, je peux maintenant dire qu’on peut réellement se lasser de tout.

Ayant gouté de l’extrême efficacité du bouclier d’un Hauler, je l’ai démonté pronto pronto pour y remettre un Discovery Scanner. Et je me lance dans le commerce de marchandises rares en profitant du voyage pour faire un peu d’exploration. Argent facile. C’est encore avec ça que je me suis fait le plus de crédits jusqu’à maintenant. Donc après les palmiers de Delta Phoenicis et les Mammouth Albinos de Quechua (plus jamais, ils ont réussi à imprégner leur odeur jusque dans le métal), me voici chargé à bloc de … trucs spongiformes … Va vraiment falloir que je fasse gaffe à ce que je transporte à l’avenir, parce qu’il va m’arriver des bricoles un jour.

Laisser un commentaire