pirates

Guide : Pirate

Temps de lecture estimé à 4 minutes

Bonjour commandants. Je vais essayer ici de vous faire profiter de mon expérience concernant la piraterie sur Elite Dangerous au travers un guide. Lorsque vous aurez terminé celui-ci, la carrière de pirate n’aura plus de secret pour vous !

Qu’est-ce que la piraterie ?

La piraterie est un art séculaire. S’enrichir aux dépends des braves et honnêtes gens, le tout sans se faire prendre par les forces de sécurité. Tout cela assure de belles sensations, une vie de bohème faite de risques et d’aventures. Mais sachez avant tout que celle-ci sera aussi spartiate, et n’espérez pas disposer d’une fortune à dépenser dans les stations de tourisme, car cette vie paie très mal !

Ne perdez jamais de vue qu’en temps que pirate, notre objectif est la cargaison de notre client. Nous n’en voulons pas réellement à sa vie, et un piratage idéal se déroule sans même déployer nos armes. De même, nous ne sommes pas là pour la gloire ou les honneurs, et puis de toute façon, l’honneur ce n’est pas pour nous ! On ne se lance donc pas dans un combat loyal, dans un acte irraisonné, voir suicidaire. Frapper vite et fort, en état de supériorité incontestable, ramasser la cargaison et se barrer, voila la bonne recette !

Note aux victimes : Sans entrer dans le débat commerce monde ouvert ou mode solo, sachez qu’avant d’écrire ce guide, j’étais aussi un commerçant qui faisait son beurre en monde ouvert, en proie aux rapaces de la galaxie. Le risque que représente le pirate, et dans une moindre mesure l’assassin psychopathe, est le petit plus qui nous fait vibrer dans Elite Dangerous ! Sans eux, point de danger, et sans danger, où trouver un quelconque intérêt dans le jeu ? Quoi qu’il en soit, je me permets de vous conseiller, en cas d’acte de piraterie sur votre personne, ne décidez pas de fuir, ou pire de combat logging comme un lâche, mais de simplement stopper vos moteurs, d’ouvrir vos communications et d’engager le dialogue et de répondre aux injonctions de vos assaillants.

Les bases

Bien, il vous faudra pour commencer un vaisseau qui allie vitesse, puissance de feu, et surtout… de la soute ! Bien évidement, vous arriverez avec le temps sur les gros vaisseaux, mais gardez à l’esprit le concept de butin, c’est la chose la plus précieuse et la motivation première de votre carrière…

Il vous faudra penser également au matériel de base :

  • Un détecteur de cargaison pour scanner la soute de votre cible.
  • Un intercepteur FSD pour intercepter votre cible en mode de croisière.
  • Un module de piratage de soute ainsi qu’une certaine quantité de drones (patelles en français).
  • Un module de drones collecteurs de containers (à venir dans le patch 1.3).

Coté armes, pensez à vos cibles. Détruire les moteurs d’un Lakon Type 6 ou d’un Lakon Type 7 avec un accélérateur à plasma, vous aurez plus de risques de vaporiser votre client plutôt que de la pirater. Pensez donc à des armes puissantes mais pas trop, pour détruire uniquement les modules visés.

Une fois le matériel réunit, il vous faudra trouver où pirater. Un système avec du passage, des marchandises intéressantes, à vous de choisir ce qui vous convient le mieux. Vous pouvez vous considérer comme un corsaire et ne pirater qu’une certaine faction, ou comme un hors la loi et ne vous soucier que du butin. Rappelez-vous du slogan de Elite Dangerous, “tracez votre propre chemin“.

Ceci étant dit, je vous encourage à garder un certain roleplay dans votre façon de faire. Si vous piratez n’importe ou, tuez n’importe qui, pour ensuite aller payer votre amende et au final ne prendre aucun risque et avoir un casier vierge, vous en avez la possibilité. Mais quelque part, vous n’assumerez rien et ne construirez rien. Assumer le jeu et ses actions est un choix que vous avez, la gestion de la criminalité étant anecdotique sur Elite Dangerous, mais avoir le choix ne signifie pas forcément aller au plus simple.

La mise en pratique

(1) Pour commencez, il vous faudra intercepter votre cible. Une fois interdite, envoyez-lui un message que vous aurez préparé préalablement. Voyez ensuite sa réaction.

A noter : Soyez raisonnable, il ne sert a rien de demander 100 tonnes de marchandise a un Lakon Type 6 si vous êtes aux commandes d’un Cobra MK3, même si vous avez une grosse soute, vous ne pourrez jamais récupérer plus de 40 tonnes avant que les containers ne disparaissent de vos radars. L’objectif n’est pas de plumer complètement votre victime, mais de trouver l’équilibre entre vote plaisir de jeu et celui du pilote en face. Sur un Lakon Type 6, demander jusqu’à 30 tonnes me semble être raisonnable. Après, libre à chacun d’appliquer ses propres tarifs.

(2) S’il coopère, engagez le dialogue, scannez-le et communiquez vos exigences.
(3) S’il essaye de fuir, vous pouvez tenter de le bloquer avec la masse de votre vaisseau si ce dernier est plus imposant que celui de votre proie, puis détruire ses moteurs. Après quelques tirs, parfois les clients décident finalement de coopérer.
(4) S’il n’y a vraiment rien a faire, libre a vous d’agir a votre guise. Laisser filer votre client, ou l’éclater pour lui apprendre la politesse.

A noter : N’hésitez pas à utiliser vos drones (patelles) de piratage de soute sur les clients difficiles ! Ces derniers pirateront la soute de votre victime et feront tomber sa cargaison sans qu’il ne puisse rien faire !

Pour utiliser les drones, vous devez dans un premier temps détruire les boucliers de votre cible, et vous rapprochez d’elle. Lancez ensuite votre drone et le laissez-le travailler. Un message vous avertira lorsque le piratage sera terminé. Chaque piratage de soute libère plus ou moins 5 containers, mais vous pouvez bien évidement répéter l’opérations plusieurs fois. Pensez aussi que les container souffres et sont détruits au bout d’un certain temps dans l’espace, alors dépêchez-vous de les récupérer.

Si votre client a des tourelles de défense ponctuelle, celles-ci sont aussi efficaces contre les drones.

Sachez également qu’un certain pourcentage de vos cibles va combat logging, c’est a dire se déconnecter du jeu via la fermeture forcé du processus. Ne vous énervez pas (facile a dire), et soyez philosophe, vous valez simplement mieux que lui. Et puis, il y a une certaine fierté à faire rage quit un mauvais joueur, non ?

Un fois que la marchandise flotte dans l’espace, quelle que soit la méthode utilisée, vous n’avez plus qu’à la récupérer ! En fonction des circonstances de votre piratage, sachez que les vaisseaux de sécurité peuvent intervenir et vous prendre en chasse, soyez donc vif, ou résistant !

A noter : Des drones récupérateurs de cargaison seront prochainement disponibles avec la version 1.3 du jeu, et que cette étape sera simplifiée.

Gardez en mémoire qu’intercepter et tirer sur un vaisseau qui n’est pas recherché est un délit dans tous les systèmes sous juridiction. Vous écoperez d’amendes. Par contre, détruire un vaisseaux vous fera directement passer au statut de “Recherché”, avec une prime de 6000 crédits par meurtre.

Et après ?

Hé bien, maintenant, il ne vous reste plus qu’à revendre votre butin, soit dans un marché noir, soit au marché standard, si certaines de vos cibles vous ont gentiment abandonnés de la cargaison, et empocher les bénéfices, parfois maigres, parfois élevés.

Conclusion

Voilà, vous savez tout sur la carrière de pirate, il ne reste plus qu’à franchir le pas pour certains d’entre vous. Pour les autres, peut être que ce guide vous fera comprendre que non, nous ne sommes pas uniquement là pour vous gâcher la vie ! Nous sommes le risque qui rend votre vie moins monotone, nous ne voulons pas vous gâcher le plaisir de jouer et n’aimons pas être forcé d’abattre un récalcitrant, lui faisant perdre plusieurs millions quand quelques centaines de milliers de crédits en marchandises auraient fait l’affaire.

N’hésitez pas à suivre mes aventures sur Twitch, YouTube et Facebook ! En attendant, bonne piraterie !

7 commentaires

  1. Un petit commentaire en plus sur les module. T’as pas parlé de l’intercepteur FSD. De préférence il vaux mieux s’équiper d’un module de grosse classe (3,4), car cela influe sur les dégats forcément subits en sortie d’interception, étant donné que c’est quasiment impossible de faire les interception sur des joueurs à fable vitesse, de plus il est pas rare d’intercepter plusieurs fois un client récalcitrant. Donc un plus gros module d’interception évitera de limiter les dégats de coque qui vont forcément s’accumuler, par contre la note n’influe pas sur les dégats mais sur la distance d’interception. Bien sur cela à moins d’impact en cas de piraterie en wing si chacun fait sa part.

Laisser un commentaire