combat de eagle mk2

Guide : Chasseur de primes

Temps de lecture estimé à 12 minutes

L’activité de chasseur de primes comprend toujours la même finalité : amasser des récompenses en abattant des criminels, puis aller les récupérer auprès des factions du jeu pour s’enrichir. La patience, la dextérité au pilotage et l’amour de son vaisseau sont les trois grands critères du bon chasseur de primes.

Les bases

Si vous n’avez jamais eu à combattre à bord de votre appareil, ou si vous débutez complètement Elite Dangerous, le mieux est d’y aller doucement. Mais ne vous en faites pas, la chasse est lucrative et vous devriez rapidement pouvoir obtenir votre premier véritable chasseur et l’équiper comme il se doit.

Gérer sa vitesse

Commençons par aborder ensemble le b.a.-ba de l’affrontement. Au fil de ce guide, je vous introduirai aux manoeuvres avancées, de façon à ce que vous compreniez tout en allant. Bon, vous savez certainement déjà comment diriger votre vaisseau, mais revenons brièvement sur les mouvements basiques : tous les vaisseaux peuvent accélérer, et selon la façon dont vous jouez vous pourrez sommairement avancer et reculer, en donnant une direction. Mais retenez bien que jamais, ô grand jamais, vous ne disposerez de frein. En situation de combat, vous ne pourrez pas non plus compter sur l’effet de la gravité des objets lourds pour vous ralentir. Cela dit, vous n’en aurez pas besoin puisque la vitesse des vaisseaux n’atteindra jamais le subluminique. Donc gérer sa vitesse est quelque chose que vous allez devoir apprendre.

Vous aurez remarqué qu’à droite de votre radar, se trouve une barre indicatrice de votre vitesse. Et que sur celle-ci, il y a une zone bleue. Cette zone vous indique la vitesse idéale de manœuvre, ainsi si vous vous déplacez en maintenant la vitesse dans le bleu votre vaisseau sera plus maniable qu’en dehors. Notez que ce qui importe ce sont les barres jaunes, et pas la réglette.

Dit comme ça, on pourrait penser qu’il suffit de se mettre à la bonne vitesse, et puis basta. Non, vous vous tromperiez grandement. Tout d’abord, prenez bien conscience qu’en combat les adversaires ont tendance à se tourner autour, par conséquent un vaisseau plus lent mais plus léger pourra décrire des cercles plus facilement que son ennemi. C’est quelque chose dont vous vous rendrez vite compte lors des affrontements Viper MK3 Cobra MK3 contre Eagle MK2 / Sidewinder MK1. Il conviendra donc de savoir quand décélérer et quand mettre un bon coup de boost.

L’armement du chasseur de primes

Je vous l’ai dit en introduction : un bon chasseur de primes aime son vaisseau. Il déteste quand celui-ci se prend des coups, et il adore par-dessous tout le bidouiller et l’améliorer. Alors commençons par ce qui rend notre métier possible : les armes. Bah oui, si on ne peut pas tirer, on ne risque pas d’abattre des criminels.

Il y a trois catégories d’armes et trois types de visées, les deux se combinant la plupart du temps. Les catégories d’armes correspondent aux dégâts infligés. Vous verrez ainsi chez vos marchands favoris des armes cinétiques, thermiques et explosives. Certaines armes n’ont pas d’indication quant aux dégâts, mais j’y reviendrai plus tard. Les dommages thermiques sont particulièrement efficaces contre les boucliers et les sous-systèmes, et sont produits majoritairement par les armes lasers. Les armes cinétiques seront au contraire plutôt efficaces contre le blindage et on les retrouve sous la forme de canons. Pour l’explosif, il s’agit surtout de missiles qui vont faire des dégâts de zone. N’allez pas croire qu’ils sont plus utiles que des canons, c’est faux.

Concernant la visée, vous avez le choix entre fixe, traçante, et tourelle. En plus de changer le confort d’utilisation, les dégâts seront impactés. Ainsi, un multi-canon fixe de classe 1A fera plus mal qu’un multi-canon traçant de classe 1A qui lui-même infligera plus de dommages qu’un multicanon tourelle de classe 1A. Et à bien y penser, c’est normal. Le mode tourelle peut tirer théoriquement à 360°, le traçant vous offre environ 90° efficaces, et le mode fixe c’est tout droit sinon rien. Alors, pourquoi je dis « théoriquement » et « efficaces », c’est tout simplement parce que la capacité à viser automatiquement des tourelles et des supports traçants dépend de la chaleur dégagée par votre cible. Ces deux modes de visée seront donc perturbés par le largage de paillettes ou l’emploi d’un évacuateur thermique. Il va sans dire qu’un pilote habile de chasseur ne prendra que des armes à visée fixe.

Maintenant je vais vous parler succinctement de certaines armes bien particulières. Et nous finirons les bases là-dessus. Parmi les armes thermiques, il y en a deux qui se comportent très différemment de leurs collègues, il s’agit du Railgun (canon électromagnétique) et de l’accélérateur à plasma. Ordinairement, les armes thermiques ont le grand avantage d’être ce qu’on appelle des « hit-scan », en gros comprenez « là où tu vises, là où tu tires ». Il n’y a pas de temps de trajet pour les lasers ! Ce n’est pas le cas des deux armes précitées puisqu’elles emploient des projectiles électromagnétiques, qui agiront comme des boulets de canon. Retenez à ce sujet que si votre arme a moins d’une seconde de vitesse de tir, celui-ci ne partira pas à l’appuie sur la touche / gâchette, ce qui demande plus d’habilité que de simplement anticiper le mouvement adverse.

groupe armesBref, vous l’aurez compris : pour bien débuter dans la carrière de chasseur de primes, il convient d’apprendre à maîtriser son appareil, et de commencer vos premiers combats avec des armes faciles à prendre en main. Je vous conseille fortement de n’équiper les lasers qu’en fixe, quant aux canons pour débuter prenez des multi-canon traçants, puis quand vous aurez l’habitude passez-les en fixe. N’oubliez pas également d’assigner vos canons et vos lasers à deux groupes d’arme différents, et commencez à vous faire au fait d’utiliser l’un contre les boucliers et l’autre contre la coque.

Les premières proies du chasseur de primes

L’activité de chasseur de primes peut se faire sans se préoccuper des missions des stations, enfin au début. Si ça vous tente quand même, vous trouverez parfois des offres vous demandant d’abattre un certain nombre de pirates dans des systèmes bien spécifiques. C’est toujours bon à prendre, mais vous verrez qu’être chasseur de primes, ça veut aussi dire être fainéant, et donc on n’aime plus trop se déplacer pour autre chose que récupérer nos primes. Surtout que dans l’absolu, vous n’aurez besoin d’accéder aux stations que vous reprendre des munitions, améliorer votre équipement, voire changer de vaisseau. Ouais, parce qu’on aime bien notre vaisseau, mais on aime encore plus en acheter un plus performant !

Où chasser ?

Pour aller titiller le criminel, rien de mieux que les balises de navigation. Mais vous pouvez aussi vous aventurer dans les champs de ressources ou aller vérifier une source de signal inconnue. Les plus joueurs voudront également s’essayer à l’interception. C’est vrai que c’est drôle, mais vous risquez de rayer la carrosserie, et souvenez-vous : les chasseurs de prime aime quand le vaisseau reste comme neuf ! Le désavantage des champs de ressource et des balises, c’est que vous risquez fort de croiser d’autres chasseurs, et qu’une prime ça ne se partage pas ! Alors en solo ou en groupe privé, n’hésitez pas et allez-y gaiement, mais en ligne je vous encourage soit à dégotter le secteur déserté par les joueurs (l’univers est vaste), soit à vous rabattre sur les signaux.

Qui chasser ?

ciblesLà-dessus il y a plusieurs comportements. Vous avez les mauvais chasseurs : ils voient une prime, ils tirent. Et vous avez les bons chasseurs : ils voient une prime, ils réfléchissent. Bah oui, toutes les cibles valent pas la même chose, et ce n’est pas parce que vous tombez sur un anaconda à 76 478 crédits qu’il faut vous jeter dessus. Non non non ! C’est assez subjectif, évidemment, mais pour moi les proies les plus rentables sont les transporteurs Lakon Type 6 : lents, faibles, généralement de bonnes primes. Et à contrario, les Hauler sont les plus inutiles. Ils ne sont pas spécialement résistants ou rapides, nan c’est juste que si la prime dépasse 1 000 crédits ce sera déjà fantastique. La valeur d’une prime dépend du vaisseau et de son rang. Ainsi un Cobra MK3 vaudra plus cher qu’un Eagle MK3, et un Viper MK3 vétéran vaudra plus cher qu’un Viper MK3 novice. Vous noterez cependant que parfois ce n’est pas le cas, et que la prime pourra être ridiculement basse par rapport au vaisseau à abattre. Donc regardez toujours ce que vaut votre cible dans le panneau de gauche.

D’où viennent ces primes ridicules ? Eh bien, c’est tout bête : il arrive que vous ou un pnj, ou même un autre joueur, touche sans le faire exprès un autre vaisseau alors que celui-ci n’est pas recherché. Aussitôt, les autorités vous placent une amende. Faites donc attention à ne pas tirer aveuglément quand il y a d’autres appareils dans les environs.

Il ne faut donc pas se contenter d’un scan basique sur votre cible. Certes, il faut vérifier la prime pour savoir si attaquer en vaudra la peine (à ce propos, notez que si vous abattez un vaisseau avec des dégâts de collision ça ne marche pas). Mais parfois il faudra faire plus. Si vous vous rendez dans les systèmes anarchiques, vous ne serez pas ennuyé par les autorités et vous pourrez tabasser tout ce qui passe. Néanmoins pour que la chasse dans ces endroits soit rentable, vous aurez besoin d’un scanner particulier : le détecteur d’avis de recherche. C’est un module de support qui doit être activité et canalisé comme une arme sur votre cible. Ensuite, vous regardez la fiche de celle-ci et vous saurez si elle a une prime.

Que faire des primes ?

Vous pouvez vous amuser à les accumuler, mais sachez que quoi que vous fassiez : chasse libre ou sous contrat, vous perdrez absolument tout si votre vaisseau explose, ou que vous veniez à asphyxier. Généralement, vous irez récupérer vos dus en même quand que vous reprendrez des munitions. Mais pensez à le faire, et ne soyez pas trop gourmand, car ce serait la perte sèche.

S’adapter

L’adaptation est essentielle, mais pas automatique. Cela veut dire que vous allez pouvoir piloter votre vaisseau en fonction de votre adversaire, certes, mais vous ne pourrez pas changer d’armes en plein combat, ni même entre deux sans passer par une station. Si je vous dis cela c’est pour aborder deux concepts importants pour parfaire votre carrière de chasseur de primes.

Les manœuvres avancées

Vous vous souvenez l’histoire de la gestion de la vitesse ? Bien. Ce n’est pas suffisant. Avant d’aborder le vif du sujet, j’ai une anecdote pour vous : au tout début de ma désormais brillante carrière (aheum), je me faisais souvent la rélexion « mais bon sang l’IA est débile », et j’ai voulu pousser ça au bout du bout. Je me suis approché d’un criminel contrôlé par l’ordinateur, je lui ai juste mis un coup de laser, et j’ai attendu. Ouais, j’ai arrêté de tirer, de bouger, même de m’orienter. Devinez quoi ? Il a fait tout le tour, il m’a tiré dessus deux ou trois fois seulement, puis et revenu vers moi et… il m’est rentré dedans. Je pensais qu’il allait très stupidement me repasser devant, chose qu’un joueur humain ne ferait jamais, mais non, il est entré en collision avec moi, alors que je ne bougeais pas ! Ca m’a bien fait rire, mais bon, je n’ai pas retenté l’expérience depuis.

Bref, tout ça pour vous dire qu’il est important d’apprendre à se positionner. Et croyez-moi c’est plus dur que ça n’en a l’air. Se positionner, cela veut dire quoi ? Qu’il faut identifier les menaces de votre adversaire : l’exemple classique c’est de ne jamais être face à face avec un Anaconda au risque de profiter de son énorme canon ! Ceci dit, vous ne pourrez pas prendre connaissance des atouts exacts de votre cible, car oui vous connaîtrez son arsenal, mais pas le type de visée. Ainsi si se mettre n’importe où sauf devant fonctionne face à de la visée fixe, vous aurez bien deviné qu’avec des tourelles ça marchera moins bien.

Il n’y a malheureusement pas de recette miracle. Globalement, retenez qu’éviter des tirs balistiques (généralement les armes cinétiques) n’est pas trop difficile, même de face, donc à vous de voir. Si votre ennemi a beaucoup de tourelles et que vous, au contraire, préférez les fixes, votre objectif sera de limiter les mouvements. Dans cette situation, si votre adversaire ne prend pas la peine de bouger, vous gagnez. Sans faire de généralité exagérée, dites-vous que la chasse à la prime concernera bien souvent des affrontements contre l’IA. Donc votre adversaire cherchera à revenir vers vous puis à fuir lorsque vous ferez face à votre tour. C’est pourquoi vous devrez vous servir des propulseurs latéraux de façon à conserver au maximum votre cible dans votre champ de vision, et pour ça, je vous le garantis, le mieux est de vous placer sur son flanc.

Maintenant je vais vous donner une astuce pour esquiver les tirs traçants et de tourelle, même en laser. Enfin, tout du moins, gêner votre adversaire pour qu’il en rate un maximum. Faites tanguer votre vaisseau sur le droite ou la gauche, et activez brièvement les propulseurs latéraux pour accompagner le geste. De cette façon vous aurez un mouvement ample mais bref et sans inertie. Alternez et vous devriez passer au travers d’un maximum de tirs. Après, évidemment, si vous avez des paillettes ou un éjecteur thermique, c’est préférable, mais c’est moins fun !

S’équiper

On ne prend pas le même matos pour affronter des chasseurs que pour accomplir des contrats d’assassinat d’anaconda. Chacun aura ses préférences, mais voici mes petits conseils. Tous les autres vaisseaux, en-dehors de l’Anaconda, de l’ASP Lakon Explorer, du Python et des transporteurs Lakon Type 7 et Lakon Type T9 sont petits, donc privilégiez le loadout classique : rayons lasers et multi-canon. D’une part c’est très pratique et c’est la puissance suffisante pour les descendre. L’ASP Lakon Explorer, le Python et le Lakon Type 7 peuvent être également abattus avec le même équipement, la différence c’est que vous aurez plus de facilité à les toucher et qu’ils seront plus résistants, donc je vous conseille de prendre des multi-canon de classe 2 pour éviter les combats trop longs et gourmands en munition. Pour les plus gros, et il s’agira très souvent d’anacondas, là on est face à des adversaires très particuliers et fortement rentables. Donc on peut se permettre de passer à un équipement plus cher.

Sur les wikis il est conseillé de s’armer de torpilles, mais je ne trouve pas cet avis correct : vous n’avez qu’une torpille par lanceur de disponible, cela coûte très cher (15 000 crédits par torpille) et, bien que les dégâts soient monstrueux, le temps de verrouillage est très long… trop long. Pour moi, les torpilles, c’est bien quand vous avez un vaisseau capable d’encaisser. En gros, quand vous aurez un vaisseau dit « super-lourd », avec de quoi tomber rapidement les boucliers de l’Anaconda, vous n’aurez plus qu’à tirer vos torpilles ensuite. En attendant, je vous invite à passer aux canons, qui certes tirent plus lentement mais font bien plus de dommages que les multi-canons, et pour ce qui est des boucliers, préférez des canons électriques. Je ne vous conseille pas les accélérateurs à plasma, qui sont trop gourmands en énergie et sont monstrueusement lents à la recharge. Vous aurez donc un équipement offensif très porté sur les tirs balistiques, mais qui s’en préoccupe ? Vous avez vu la taille et la vitesse des Anacondas ? En vous positionnant correctement, vous ne raterez pas. D’ailleurs, pour ce qui est du flanc, préférer vous mettre en-dessous de l’anaconda que vous désirez abattre, c’est là qu’il a le moins de fenêtre de tirs, et surtout notez que les rotations verticales sont les moins efficaces.

Concernant l’équipement défensif, je ne saurai que trop vous conseiller, face aux chasseurs, d’améliorer votre bouclier, votre générateur et votre répartiteur de puissance. Pour faire face à de plus gros gibiers, vous aurez besoin de renforcer le blindage et de vous servir des modules. Avoir une tourelle de défense anti-missiles et des paillettes est une bonne base, mais je vous invite également à ne pas sous-estimer l’importance des cellules d’énergie pour relancer votre bouclier, et les kits de réparation.

Il ne faut pas avoir peur de tester les armes, vous les revendrez au même prix qu’à l’achat : attention néanmoins, on ne peut pas revendre les munitions.

Les vaisseaux et leur maintenance

Je vais tout de suite vous parler de la maintenance, un grand mot juste pour vous expliquer pourquoi le moindre dégât ne plait pas aux chasseurs de primes. Ne plait pas au moindre pilote même. Tout simplement parce que cela signifie plusieurs choses : d’une part que l’adversaire a passé vos boucliers, que vous risquez de perdre l’intégrité de votre cockpit et donc d’être dans l’urgence du manque d’oxygène, et que vous allez devoir payer les réparations. Ce n’est jamais bien de ne plus avoir de bouclier !
Bon, maintenant je vais vous donner ma liste des vaisseaux aptes à la carrière de chasseur de primes, avec les avantages et inconvénients pour chacun.

Sidewinder MK1

Celui-ci si vous débutez complètement, vous n’aurez pas trop le choix. Pourtant, je vous déconseille de combattre avec lui, son manque de points d’emport pour armes en fait une véritable chiure sans nom pour les combats. Alors, courage, faites un peu de commerce, d’exploration et des missions faciles le temps d’économiser pour un…

Eagle MK2

Le premier véritable chasseur. Léger, maniable, vous l’équiperez surement avec deux lasers à impulsion et un multi-canon, et vous ferez vos débuts avec lui. Vraiment très bien pour commencer. Cela dit, il est fragile et quand même, seulement trois armes, ce n’est pas beaucoup.

Viper MK3 et Cobra MK3

La guerre habituelle des fans du Viper MK3 contre les fans du Cobra MK3. Les deux se valent en matière d’affrontement, mais le Viper MK3 reste quand même bien moins cher et, donc, souvent sera acquit en premier. Personnellement, après avoir testé les deux, ma préférence va au Viper MK3 et ce pour deux raisons : il a un meilleur bouclier, et ses emplacements d’arme sont proches, ce qui est très pratique quand vous utilisez des armes à visée fixe. En termes de chasse à la primes pure, le Viper MK3 me parait plus adapté, mais le Cobra MK3 a l’avantage de ses compartiments supplémentaires qui en font un bon vaisseau de contrebande, ou pour aller s’amuser à autre chose si vous vous lassez du dogfight.

ASP Lakon Explorer et Python

Je n’ai pas encore pu tester les deux, mais ils ont clairement un potentiel très fort : maniables, résistants, beaucoup d’armes… Ce sont là les deux chasseurs lourds adaptés à l’affrontement. Le Python est tout de même au-dessus de l’ASP Lakon Explorer, puisque bien plus résistant et ayant accès à des emports d’armes lourdes. Il se montrera capable de faire à toutes les situations et toutes les cibles.

Anaconda, Federal Dropship et Imperial Clipper

On l’affronte souvent, mais en a-t-on envie ? Je vous avoue que moi, pas trop. Certes il est très résistant et puissant, mais on se trouve là face à un vaisseau de guerre, donc pour moi il n’est pas nécessaire de se le procurer, et encore moins de troquer un Python contre lui, pour chasser des têtes. Donc l’Anaconda, pour le fun des zones conflictuelles, sinon non.

Quid des vaisseaux de faction ? Eh bien le Federal Dropship m’a l’air d’être adapté au support d’Anaconda, donc une fois de plus : oui pour les champs de bataille, non pour la chasse à la primes. En ce qui concerne l’Imperial Clipper, le problème n’est autre que son obtention : gravir les échelons de l’Empire et amasser la vingtaine de millions de crédits. Franchement, il est moins bien en tous points que l’ASP Lakon Explorer et est plus difficile à avoir, alors pourquoi l’acheter ?

Conclusion

Être chasseur de primes, c’est être un pilote conscient des caractéristiques de son appareil, et capable de s’adapter à toutes les situations. Le chasseur, c’est vous, les proies c’est tout le reste, alors ne vous précipitez pas et ne perdez pas l’avantage de votre initiative. Ne vous frottez pas aux missions d’assassinat tant que vous ne possédez pas au moins un ASP Lakon Explorer ou un Python suréquipé. Enfin n’oubliez qu’il vous faudra parfois faire preuve de patience lorsque les cibles juteuses se font rares, et de retenue lorsque l’appât du gain signifiera une trop grande prise de risques.

J’espère que ce guide aura été compréhensible, bien que long et fort en texte, et qu’il vous aura été utile !

10 commentaires

  1. Vandwyn
    Auteur de l'article

    Oooooh ! J’avais même pas vu que mon guide avait été publié :D Cela me fait plaisir et je remercie aussi les commentateurs. Ayant été pas mal occupé ces derniers… moi (oui quand même ^-^ j’avais rédigé tout ça au tout début du lancement du jeu), je pense qu’il mérite une bonne mise à jour comme certains l’ont suggéré ! Enfin il faut que je me remette dans le bain.

  2. J’ajoute ici une petite astuce qui pourrait être pratique pour certain. Avec mon Joystick (Thrustmaster T.Flight Hotas X), javais du mal à calibrer mes mouvements “subtiles”, par exemple il m’était difficile de faire un roulis tout en finesse car mon mouvement se faisait de façon saccadé.

    En fait j,avais oublié que la fermeté de mon manche est réglable (en dessous sur le T.Flight). En le calibrant plus souple, j’ai plus de précision dans mon mouvement.

    Cela ne s’applique pas à tous mais vérifier au cas où.

    Good flight commanders

    cmdr sauros73

  3. Bien sympa comme petit guide :)
    J’aurais ceci à y ajouter:
    – Il m’arrive fréquemment de manquer une prime, alors que la cible est à 4% de hull, car elle “jump”. Du coup, je me suis installé un petit “traceur” (je ne me souviens pas du nom exact).
    – Ne pas sous-estimer le pouvoir des réacteurs verticaux :-)

    Petite question : je n’ai plus joué depuis un petit temps: l’apparition des wings ne rend pas plus “facile” la chasse au gros gibier? Si trois Cobras s’allient pour démantibuler un Anaconda, ça doit théoriquement passer facilement, non?

  4. Merci pour le guide ! Je venais justement de reconvertir mon Cobra explorer pour la chasse !
    Grâce à toi j’ai appris l’utilité des Cellules d’énergies, et elles m’ont permis de remporter mon premier combat PvP contre 2 Vipers en Wing (1 mort, et j’ai escape le second avec 7% de Hull restante) :D

  5. Salut,
    Guide sympa pour les débutants. Par contre il faudrait peut être parler des nouveaux vaisseaux vulture et fer-de-lance. Le vulture est quand même un must have pour un bout hunter dans son niveau de budget, idem pour le fer-de-lance qui est les BIS du boulot hunter fortuné.

    Tien ce serai bien de parler du reboot des instances pour chercher les grosses cibles.

  6. Dire qu’un anaconda est inutile en bounty c’est pas avoir fait suffisamment de bounty . . . l’anaconda est équipé de plus d’arme ( 8 ) ce qui veut dire plus d’arme laser donc moins de passage a la station pour ravitailler et une résistance qui vous permet de prendre n’importe qu’elle prime sans risque .

    Et a l’heure actuel les ceinture d’astéroïde son 5x plus intéressante que le reste pour le bounty, parce que faire sa http://image.noelshack.com/fichiers/2015/12/1427034088-elitedangerous32-2015-03-16-20-05-31-31.png en balise sa vous prendra plusieurs jour voir semaine alors que dans une bonne instance en ceinture d’astéroïde 1 seul journée a suffit .

Laisser un commentaire