elite-dangerous-281

La chasse au mystérieux projet Dynastie

S’il y a bien une chose qui revient souvent concernant Elite Dangerous, c’est que son histoire est quelque peu invisible. Beaucoup voudraient une trame narrative directe comme c’est le cas pour la quasi totalité des autres jeu, pourtant, Frontier Development a décidé, dès le départ, de n’offrir qu’un environnement où le joueur pourra créer sa propre histoire.

Pour autant, il ne faut pas penser que tout est figé, au contraire, il y a bien une histoire en arrière plan qui se déroule au fur et à mesure, qui est la plus perceptible via les GalNet et les CG.

Il existe néanmoins d’autres histoires en parallèles, qui sont bien moins accessible. Récemment l’on a eu celle à propos de la découverte d’une antique race nommée Guardians, pourtant, la 2.2 aura amenée une autre trame très intéressante : le mystère du projet Dynastie.

Comment découvrir ces nouvelles histoires ?

Voici la méthode permettant de s’atteler à la découverte de ce nouveau format d’histoire :

C’est un nouveau format narratif qui est arrivé, celui des “journaux de missions”, via des POI en surface spéciaux. Généralement, ces POI sont retrouvable via des balises de communication en espace habité, ou profond. Ces balises émettent une séquence qu’il faudra décoder afin de trouver une localisation spécifique, correspondant à ces POI. Parfois ces informations sont en clair, parfois il sera même nécessaire de trianguler les informations avec plusieurs balises !

Vous l’aurez compris, ce n’est pas très simple de prime abord, pourtant, de nombreux POI ont déjà été découvert via certaines organisation comme Cannon, pour simplement via des joueurs solitaires postant leurs découvertes sur le forum officiel.

Le projet Dynastie

Bien qu’il y ait une multitude de petites histoires différentes, une en particulier mérite d’être partagée, c’est celle d’un mystérieux projet, qui nécessite de se déplacer en espace profond afin de retrouver, et coller tous les morceaux de cet énorme entreprise, qui ne date pas d’hier d’ailleurs !

Composée de 3 voyages à des endroits différents en espace profond, chacun découpés en 4 missions (Alpha, Bêta, Gamma, Delta) dans des systèmes proches, où il y aura 4 journaux de  bord à récupérer ; c’est une histoire assez complexe à récupérer si l’on n’est pas très axé exploration, mais qui mérite peut-être d’aller voir ce qu’il s’y passe.

A noter qu’à l’issue de ces voyages, les différentes installations en présence permettent de récupérer plus de 60M de crédit en données d’installations, qui se rajoutera à vos données d’explorations bien sûr !

Sachant que la partie “énigme” de la recherche n’est pas vraiment la plus amusante, je vais vous donner les différentes coordonnées des installations à retrouver. Vous n’aurez ainsi plus qu’à vous y rendre, retrouver l’installations en surface, vous poser et scanner les journaux de bord.

Attention cependant, en 2.2.03, la traduction française a quelques soucis sur certains morceaux, mais ça reste assez minime.

Voici les 3 secteurs en espace profond où vous devrez vous rendre en premier lieux, avant de retrouver les installations en surface. Si vous n’avez jamais fais d’exploration, préparez-vous en conséquence, il n’y aura pas beaucoup d’aide à disposition en cas de panne !

Conflux

  • MISSION ALPHA – PRU AESCS TY-J A64-1, 3, -66.47° -56.13°
  • MISSION BETA – PRU AESCS HW-S B31-2, CD 1, -7.28° -35.95°
  • MISSION GAMMA – PRU AESCS OI-K A64-0, 1 A, 64.22° 74.41°
  • MISSION DELTA – PRU AESCS NC-M D7-192, A 3, -53.36° -48.90°

Hawking’s Cap

  • MISSION ALPHA – PLAA AEC IZ-N C20-1, A 1 A, 25.00° 21.57°
  • MISSION BETA – PLAA AEC XZ-Z B41-0, 2, 36.38° -12.70°
  • MISSION GAMMA – PLAA AEC TT-B B41-3, B 2, -9.33° -103.85°
  • MISSION DELTA – PLAA AEC RY-B B41-1, 2 B, 51.00° -155.08°

Formidine Rift

  • MISSION ALPHA – EAFOTS EU-R C4-1, C 2, -34.20° -77.66°
  • MISSION BETA – EAFOTS LZ-H B10-0, D 1, -23.06° -174.88°
  • MISSION GAMMA – EAFOTS RA-G B11-0, 3, -17.87° -76.05°
  • MISSION DELTA – EAFOTS GL-Y E2, 6, 21.28° 19.06°

Vous voilà fin près à partir loin, très loin, à la découverte de ces anciens journaux de bord. Découvrir les derniers écrits d’une incroyable expédition, envoyée à une époque où la technologie FSD n’était pas aussi efficiente qu’aujourd’hui, nécessitant des mois de voyage…

Ô Randominus, protège ces vaillants explorateurs !

Rejoindre la discussion sur le forum