breaking news

La disparition de Starship One due à une “défaillance mécanique”

D’après un communiqué officiel de la l’Etat-major fédéral, la disparition de Starship One et de la présidente Jasmina Halsey serait due à une défaillance majeure du réacteur FSD du vaisseau. Ce module FSD de classe Sirius Starstrider (S) serait connu pour être fortement instable et demanderait des maintenances récurrentes, toutefois, lorsque problème il y a, le module est sensé s’éteindre purement et simplement, sans causer de perturbations majeures.

Ceci étant dit, il apparaît clair que le gouvernement fédéral se joue une nouvelle fois de sa population en prétendant que le vaisseau sans doute le plus important et le plus surveillé de toute la flotte aurait disparu suite à un défaut de maintenance qui par ailleurs, n’aurait qu’une probabilité infinitésimale de se produire (selon leurs propres mots, le module s’éteint en cas de pépin et ne saute pas à l’aveuglette à travers les étoiles).

Quoi de plus pratique ?

Au terme de ce rapport de plus de 600’000 mots rédigé avec soin j’en suis sûr, les hautes instances fédérales concluent à la disparition du vaisseau pour défaillance technique et mettent ainsi un terme aux questionnements qui animent la galaxie ces derniers jours, à savoir : Mais où se trouve la présidente Halsey ?

Aux mains des Impériaux, au centre d’un soleil ou même aux mains d’une race extraterrestre non signalée depuis plusieurs siècles: les théories vont bon train. Mais une chose est sûre, si les fédéraux avaient voulus se débarrasser d’une présidente gênante en perpétuel conflit avec plusieurs gouvernements et aux idées politiques frisant la comédie dramatique, ils ne s’en seraient pas prit autrement…

Une déclaration, président Hudson ?

S’abonner au flux RSS des Breaking News

3 commentaires

Laisser un commentaire